L'énergie des photocopieuses

Largement utilisées dans nos bureaux, les photocopieuses sont une source de consommation d’énergie non négligeable. Quel est le constat ? Comment réduire la consommation énergétique des photocopieuse ?

Quelques chiffres

Le secteur tertiaire représentait 8% de la consommation finale d’énergie en Région wallonne en 2007 sans compter le transport qui constitue quand même 56% de l’énergie consommée du secteur. En dehors du transport, le chauffage est la source principale de consommation d’énergie avec plus de 50%. Au-delà, il s’agit de mettre l’accent sur la consommation d’électricité du secteur tertiaire qui a fait un bond de 64% entre 1990 et 2007.

La raison principale est la climatisation et le développement des équipements bureautiques comme les photocopieuses. Pour réaliser des économies d’énergies, il s’agit dans un premier temps, d’éviter les gaspillages et d’utiliser le matériel adéquat. Et donc la bonne photocopieuse.

Limiter le gaspillage énergétique des photocopieuseCopieuses

Le comportement écologique à adopter est notamment de minimiser les consommations lorsque la photocopieuse ne fonctionne pas. Au-delà des boutons « marche » et « arrêt », il y a souvent désormais des stades intermédiaires comme « veille » « veille prolongée » ou encore « veille hybride » :

  • Le mode « veille » ralentit l’activité de l’imprimante photocopieuse laser mais permet le retour à ses pleines fonctions à la moindre sollicitation.
  • Le mode « veille prolongée » éteint la machine tout en sauvegardant le travail permettant lors du redémarrage, de retrouver les éléments enregistrés à la dernière utilisation.
  • Le mode hybride enregistre les paramètres dans la mémoire vive et le disque dur en cas de coupure d’alimentation.

Toutes les photocopieuses n’ont pas forcément ces différents stades de veille mais il est impératif d’en avoir au moins un, pour limiter le gaspillage énergétique. En effet, même éteints les équipements bureautiques consomment et cela augmente la facture d’électricité. Généralement une photocopieuse attend plus qu’elle n’est utilisée. Or, lorsqu’elle ne produit rien, elle consomme tout de même en moyenne dans les 150 Wh par heure. Si certaines grandes entreprises ont des difficultés à éteindre leurs appareils dans la journée, il est primordial de le faire au moins, la nuit et le week-end.

Choisir l’efficacité énergétique pour une photocopieuse

Face au vaste marché de l’impression, il existe des centaines de produits divers et variés. Pour vous aider à faire votre choix parmi eux, il peut être intéressant de se pencher sur une photocopieuse portant un ou plusieurs labels, reconnaissant le matériel comme économe en consommation d’énergie ou présentant un impact global réduit :

  • L’EPEAT est un label qui se base sur 23 critères obligatoires et 28 optionnels (consommation d’énergie, utilisation de substances dangereuses, durabilité, etc.). Il existe trois niveaux : le Bronze qui respecte les seuls critères obligatoires, le Silver incluant au moins 50% des critères optionnels et le Gold qui en inclut au moins 75%. Très répandu aux USA, il s’expatrie de plus en plus : en Belgique, 200 produits disponibles en bénéficient.
  • Energy Star est un label disponible en Europe et tous les appareils labellisés « Energy Star » passent par exemple, automatiquement en mode veille.

Optez donc pour cette démarche écologique d’économies d’énergie pour votre photocopieuse !